S’il y a un établissement à Combloux qui a marqué le développement touristique de la commune, c’est le PLM. Construit au début du XXe siècle à la demande d’un riche propriétaire Suisse, le Grand Hôtel du Mont-Blanc – renommé par la suite PLM – a joué un rôle essentiel dans l’attractivité de Combloux, été comme hiver.

Situé à l’entrée du village, ce grand bâtiment blanc se distingue par son architecture particulière, ses murs enduits de chaux, ses balcons en fer forgé et ses immenses fenêtres arrondies.

Construit en 1912 par Phyl Provence, riche propriétaire originaire de Suisse, l’hôtel accueille les premiers touristes à Combloux, essentiellement l’été, et affiche rapidement complet. Mais la Première Guerre Mondiale entraîne une baisse de la fréquentation, et face aux coûts de revient, Phyl Provence n’a d’autres choix que de vendre son hôtel. Le Grand Hôtel du Mont-Blanc devient alors le PLM.

Mais au fait, PLM, ça veut dire quoi ?

PLM pour Paris, Lyon, Méditerranée. C’est en effet la compagnie de chemins de fer « Paris, Lyon, Méditerranée » qui rachète l’Hôtel du Mont-Blanc en 1923. La société PLM agrandit l’hôtel qui passe de 50 à 200 chambres et l’agrémente de nouveaux équipements s’ajoutant au luxe de l’établissement : patinoire, golf, tennis, … Une clientèle fortunée composée de personnalités politiques, sportives, d’artistes, de banquiers ou de riches industriels, vient alors profiter du bon air de la montagne et de la vue exceptionnelle. Des réceptions grandioses et des soirées de gala sont données régulièrement et font la renommée de l’établissement.

PLM vue Mont-Blanc
©Soren_Rickards

Du tourisme de luxe aux débuts du ski à Combloux

Bien que le ski se pratiquait déjà et que Combloux comptait déjà ses premiers moniteurs de ski dans les années 20, c’est le PLM qui en 1935 installe le premier remonte-pente du village avec un système à brassière que l’on retrouvera dans d’autres stations par la suite. Ce remonte-pente est installé sur l’actuelle route du Feug et permet de remonter jusqu’au village d’Ormaret. Une école de ski s’organise et une dizaine de moniteurs dispensent des leçons autour de cet équipement.

La compagnie ferroviaire multiplie les campagnes de publicité dans les grandes gares de France avec les slogans « Combloux, balcon du Mont-Blanc » ou encore « Combloux, perle des Alpes dans l’écrin des glaciers » et scelle le destin de la station. Combloux devient aux yeux du grand public une station de sports d’hiver.

affiche PLM

La Seconde Guerre Mondiale entraîne la fermeture de l’hôtel qui par la suite n’arrivera pas à se relever et à retrouver sa clientèle prestigieuse. En 1955, le PLM est vendu en appartements privés, aujourd’hui occupés à l’année ou disponibles à la location de vacances.


Découvrir le PLM sous un nouveau jour

Visuel présentation application visite numérique combloux

Point d’étape de la visite numérique de Combloux, le PLM vous est présenté directement sur votre téléphone grâce à l’application mobile « Visite Combloux ».

L’application vous mène vers d’autres sites emblématiques de Combloux : l’église Saint-Nicolas, la ferme à Isidore et l’ancien bistrot de village Le Coin Savoyard.

Téléchargez l’application gratuitement ou bien rendez-vous à l’Office de Tourisme pour louer un audio-guide.


Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu