Vous vous demandez où voir le Mont-Blanc ? Rendez-vous à Combloux en Haute-Savoie pour admirer un panorama exceptionnel sur le Mont-Blanc.

Combloux est un village de montagne situé au cœur des Alpes du Nord, dans le département de la Haute-Savoie en Auvergne Rhône-Alpes. Notre station offre un panorama exceptionnel sur le Mont-Blanc depuis le centre du village jusqu’au sommet du domaine skiable. Si vous vous demandez où voir le Mont-Blanc, ne cherchez plus ! La plus belle vue sur le Mont-Blanc se trouve à Combloux.

Coucher de soleil

Coucher de soleil

Un spectacle unique à chaque coucher de soleil tout au long de l’année.

La plus belle vue sur le Mont-Blanc

Visible depuis Sallanches, Passy, Chamonix, Cordon, Saint-Gervais ou encore Megève, c’est sans nul doute à Combloux que la vue sur le Mont-Blanc fera naître des étoiles dans vos yeux.

En tête à tête avec le plus haut sommet d’Europe, admirez les levers et couchers de soleil tout au long de l’année. Émotions garanties. Météo, saisonnalité et enneigement rendront le spectacle unique à chaque occasion !


L’histoire d’un village de charme à la montagne

Des origines remontant à l’an 1284

Le nom de Combloux apparaît pour la première fois sur un parchemin, en 1284, sur lequel se trouve un sceau orné d’une tête de loup. Parmi les étymologies possibles (Comba Loci, comblovium) c’est celle de « Cumba lupis » qui est généralement retenue : “ La Combe aux Loups ”.

Situé sur la voie romaine, le village de Combloux aurait été peuplé dès le XIIe siècle, lorsque les Bénédictins venus de Megève défrichèrent la région.

La Haute-Savoie, département français depuis seulement 1860 (date de l’annexion), a fait partie des états de la grande dynastie de la Maison de Savoie. Cette dynastie a vu se succéder de nombreux Comtes, puis Ducs (Amédée VIII en 1416) et enfin les Rois de Piémont Sardaigne.

L’Agriculture au cœur de la vie du village

Ferme GAEC Les Montagnards

Au XVIIIe et XIXe siècles, le village compte 1 000 habitants, les “ Comblorans ”. Les ressources agricoles ne permettent pas de faire vivre toute la population. Une émigration assez importante commence vers les grandes villes, en particulier Paris, pour travailler à l’hôtel des ventes Drouot, fief des savoyards.

Comme dans beaucoup de villages, la polyculture et l’élevage permettent de vivre “sur la ferme”, le surplus est vendu au marché de Sallanches. En 1942, Combloux compte 134 fermes, et à ce jour, 26 sont encore en activité.

Excepté deux fermes organisées en GAEC, les autres possèdent de petits cheptels et sont gérées par des agriculteurs pratiquant une pluriactivité, liée au développement du tourisme (moniteurs de ski, employés aux remontées mécaniques, artisans, conducteurs de traîneau à cheval). De jeunes agriculteurs dynamiques reprennent la ferme de leurs parents, la modernisent et font découvrir, avec enthousiasme, leur activité.

Développement du tourisme à partir de 1912

La résidence PLM, anciennement l’hôtel PLM

Le tourisme commence au début du XXème siècle, grâce à quelques personnes venant se reposer en été à Combloux face au Mont-Blanc.

Une clientèle aisée principalement anglo-saxonne descend, dès 1912, dans le « Grand Hôtel du Mont-Blanc ». En 1923, la compagnie PLM (Paris-Lyon-Méditerranée) fait l’acquisition de l’hôtel pour l’agrandir et le doter de structures de loisirs (golf à 6 trous, tennis, patinoire). Une clientèle aristocratique et fortunée (ministres, académiciens, généraux, banquiers, la famille Michelin…) fréquente alors le village de Combloux.

Le tourisme d’hiver se développe à partir des Jeux Olympiques de Chamonix, en 1924. Quelques hôtels et meublés accueillent les vacanciers. En décembre 1935, le premier remonte-pente est installé par le PLM.

La publicité faite par le PLM est déterminante pour Combloux : prospectus, affiches de 4m/3 apposées dans les grandes gares, avec les slogans suivants « Combloux, le balcon du Mont-Blanc », « Combloux,  la perle des Alpes dans son écrin de glaciers ».   

La guerre stoppe net l’ascension irrésistible de la station. Le Grand Hôtel PLM ferme ses portes et est vendu en appartements en 1955. Privé de sa bonne fée, Combloux prend alors en main sa propre destinée. Mais si Combloux est devenue une station de sports d’hiver et d’été appréciée, n’oublions pas qu’il reste un village vivant toute l’année qui a su conserver son agriculture et développer son artisanat.


Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu