Se poser au bord d’eaux cristallines dans des sites naturels magnifiques tout en pratiquant une activité challengeante, c’est ce que propose la pêche en montagne ! Notre belle région offre une grande variété de spots de pêche. Chaque pêcheur en eau douce trouvera son bonheur aux alentours de Combloux, entre lacs de montagne, lacs de plaine, ruisseaux, torrents, grands lacs et rivières.

L’activité

La pêche en montagne est l’opportunité de passer des bons moments dans des sites d’exceptions. Profitez du calme des lacs de montagne ou de la force tonitruante des torrents. Avec une variété de sites exceptionnels, la pêche en Savoie et Haute-Savoie est une expérience à ne pas manquer !

Que vous souhaitiez pêcher seul ou accompagné, découvrez toutes les informations indispensables pour pratiquer la pêche aux alentours de Combloux !

Où pêcher en montagne ?

Les truites et autres salmonidés sont les grandes stars de la pêche en montagne. Dans nos eaux vous retrouverez également ombles chevaliers, vairons, perches, brochets et cyprinidés en fonction des milieux aquatiques. A chaque poisson et environnement son type de pêche !

Les lacs de montagne

Au-delà de 1000 m d’altitude, on parle de lacs de montagne. Ces derniers ont de manière générale des eaux calmes et cristallines. La transparence de l’eau et ses belles couleurs sont un vrai bonheur pour les yeux mais ne facilitent pas la pêche. Les poissons ont su évoluer pour s’adapter à leur environnement et savent se fondre dans le décor. Ils sont aux aguets, très sensibles au moindre mouvement.

Pêcher en journée par grand soleil peut être compliqué. La pratique de l’activité par temps couvert, aux aurores ou à l’aube est plus fructueuse.

©Paul-Besson

Les lacs de plaine

Les lacs de plaine, situés en vallée, sont de manière générale plus facilement accessibles. Dans la région, les poissons présents dans ces eaux sont majoritairement issus de déversement.

Ces lacs offrent de belles parties de pêche et sont ouverts sur de plus grandes périodes que les lacs de montagne. C’est le spot idéal pour les pêcheurs à l’année.

Les grands lacs

Dans les Alpes, en Savoie et Haute-Savoie, se trouvent 4 grands lacs : le lac Léman, le lac du Bourget, le lac d’Annecy et le lac d’Aiguebelette.

Ces lacs sont d’immenses étendues d’eau avec une grande profondeur. On y retrouve une vaste variété d’espèces de poissons tels que les brochets, les sandres, les truites ou les ombles chevaliers.

Attention à vérifier la catégorie du lac et les règlementations locales avant d’entamer votre partie de pêche.

Lac d’Annecy – ©Pixabay

Les rivières

Les cours d’eau de montagne sont très variés et évoluent tout au long de l’année en fonction des conditions météorologiques et de la fonte des neiges. Chacun a ses spécificités et il faut savoir trouver le spot idéal !

Pour trouver le bon endroit, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Le plus simple, est de se référer aux indications des pêcheurs chevronnés sur internet ou en association. Ils sauront quels endroits sont accessibles pour les débutants.

Autrement, vous pouvez repérer le bon lieu grâce à la morphologie du cours d’eau et aux facteurs externes (météo, niveau d’eau, luminosité…). En règle générale, vous aurez plus de chance dans les zones où l’eau est ralentie et où il y a un peu de profondeur. Ces zones correspondent aux plateaux herbeux ou, pour les torrents à fort courant, aux vasques.

Dans les cours d’eau de montagne, les espèces phares sont les truites fario, truites arc-en-ciel et saumons de fontaine.

Pêcher autour de Combloux

Bon plan !

Il est possible de pratiquer la pêche dans ces 2 départements avec le même permis de pêche grâce à l’acquisition d’un timbre (accord de réciprocité entre les deux fédérations).

On vous dit tout sur la réglementation de pêche juste en dessous.

La règlementation de pêche en France

En France, la pêche de loisir en eau douce est une pratique règlementée. Cette règlementation prend en compte des données récoltées depuis de nombreuses années sur la faune et la flore aquatique afin de la protéger. Ainsi, il faut respecter certains quotas et certaines périodes de repos en fonction des ressources prélevées et des lieux. Par exemple, les eaux de catégorie 1 sont fermées de mi-octobre à mi-juin.

Avant de se lancer dans la pêche d’une espèce, il est nécessaire de se renseigner sur les actualités à son propos.

Afin de permettre un encadrement officiel, chaque pêcheur en eaux libres doit être membre d’une AAPPMA (Association Agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique) et disposer d’un permis de pêche valide (même s’il ne s’agit que d’un loisir pratiqué une fois par an). Toute personne pratiquant l’activité sans ce permis (ou autrement appelé « carte de pêche ») pratiquera alors l’activité de manière illégale et peut être soumise à des amendes en cas de contrôle.

C’est le garde pêche qui a pour mission de veiller aux bonnes pratiques et qui vérifiera que l’activité est pratiquée conformément. Il a le pouvoir de confisquer le matériel ou d’amender le pratiquant.

Pour la préservation des milieux aquatiques, il est interdit d’introduire toute espèce susceptible de provoquer des déséquilibres biologiques (crustacés, plantes, amphibiens, poissons, etc.).

Pêche en montagne

76 rue Ambroise Martin
74120 Megève
Calculer mon itinéraire

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu